Devenir Chauffeur VTC

 

Comment devenir chauffeur VTC ?

Devenir chauffeur VTC ne s’improvise pas du jour au lendemain ! Au contraire, c’est un métier encadré qui requiert des compétences professionnelles et des autorisations spécifiques.

Compétences professionnelles

Le chauffeur de VTC est tenu :
• d’être titulaire du permis B en cours de validité, depuis plus de 3 ans,
• d’obtenir une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet,
• d’avoir suivi un stage de « Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) depuis moins de 2 ans,
• de réussir un examen (durée de l’examen : environ 3h30, avec des épreuves sur la réglementation des transports, la sécurité routière, la gestion d’une entreprise, la relation client, la compréhesion du français et de l’anglais),
• ou d’avoir une expérience de chauffeur professionnel de transport de personnes, d’au moins 1 an au cours des 10 années précédentes.

Sont interdits d’exercer les chauffeurs condamnés pour certains délits : peine d’au moins 6 mois de prison pour vol, abus de confiance, délit du code de la route, etc.

Carte professionnelle

Le chauffeur de VTC doit obligatoirement détenir une carte professionnelle pour exercer son activité. Pour obtenir votre carte professionnelle de conducteur VTC, vous devez adresser une demande par écrit au Préfet du département de votre domicile (ou au Préfet de police de Paris). Nous vous invitons à consulter le site de votre préfecture ou à la contacter afin de connaître le détail des pièces à fournir pour votre demande de carte professionnelle.
La carte professionnelle est délivrée au plus tard dans les 3 mois. Sans réponse dans un délai de 2 mois, la demande est considérée comme refusée.

Lors de sa prestation, la carte professionnelle doit être apposée sur le pare-brise ou sur le véhicule de telle façon que la photographie soit visible de l’extérieur.

Le chauffeur doit rendre sa carte professionnelle dès qu’il cesse son activité.

Stage de formation continue

Le chauffeur doit suivre tous les 5 ans un stage de formation continue, d’au moins 7 heures, qui peuvent être fractionnées, dispensé dans un centre de formation agréé.

La formation doit porter sur la réglementation générale du droit des transports et de la sécurité routière, les innovations dans la gestion de la relation avec les clients et les évolutions des pratiques professionnelles…

À l’issue du stage, une attestation de l’organisme de formation, signée et datée, valable 5 ans, doit être remise au chauffeur formé.